INNEST booste sa première promotion de start-ups

Publié dansInnest
Depuis 6 mois, l’Ordre des experts-comptables de Paris Île-de-France accompagne 4 jeunes entreprises éditrices de solutions innovantes à destination des experts-comptables via le programme d’accélération INNEST. Entre formations, bêta-testing et communication, retour sur la première moitié du parcours d’accompagnement.

Le programme d’INNEST permet à quatre start-ups – sélectionnées au mois de mai dernier parmi une cinquantaine de candidats – d’imaginer les fonctionnalités les plus adaptées aux experts-comptables, puis de tester leur pertinence auprès de la communauté de 280 experts-comptables bêta-testeurs.

C’est le cas d’ABCSR, qui a lancé sa solution TPE au mois de septembre, et a offert à une cinquantaine de bêta-testeurs jusqu’à 10 de ses rapports TPE, afin qu’ils puissent les proposer à leurs clients. Pour ABCSR, l’enjeu est d’adapter son offre afin de la rendre la plus pertinente possible pour les entreprises de moins de 20 salariés/2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. En effet, l’entreprise permet aux experts-comptables de fournir à leurs clients des rapports d’analyse de leurs performances RSE à partir de leurs données financières. Pour les PME, ces rapports analysent et détaillent plus de 30 indicateurs afin de donner une vision très précise aux entreprises de leurs contributions. Cependant le prix et le niveau de granularité de l’analyse étaient moins pertinent pour les TPE. Pour pallier cette différence d’échelle, ABCSR a donc créé le “rapport TPE”, qui se concentre sur trois macro-indicateurs : les émissions de CO², l’impact sur l’emploi, et la contribution sociétale. De plus, ABCSR permet aux bénéficiaires de leur offre de communiquer simplement sur leur performance grâce à un système de notation, un peu comme le « Nutriscore », afin de transmettre à leurs clients  ou leurs prospects leur niveau de performance RSE. Autant d’évolutions mises au point par la start-up au cours de son accompagnement Innest.

La start-up Juriactes a elle aussi mis mi-novembre sur le marché une nouvelle fonctionnalité à destination des experts-comptables: une solution d’approbation des comptes automatisée en une dizaine de minutes, facilitée grâce à la ecture du FEC (fichier des écritures comptables). Cette innovation avait auparavant été testée tout l’été par Juriactes auprès de la communauté de bêta-testeurs

La start-up Capbloc a quant à elle développé durant l’été une fonctionnalité de vote en ligne qui vient compléter l’offre de services initiale autour de la gestion dématérialisée des AG, des registres légaux et de l’actionnariat. Avec la CapblocApp, toutes les étapes des assemblées générales peuvent maintenant être réalisées à distance et 100% en ligne : votes, PV, signatures électroniques, mise en registre…

Enfin, Evaltonbiz a modifié son business model suite aux retours de ses bêta-testeurs, afin de proposer des offres intermédiaires en fonction du nombre de dossiers traités, ainsi qu’un système d’abonnement modifiable dans le temps. Les xperts-comptables peuvent également désormais personnaliser les rapports de synthèse avec le logo de leur cabinet

Et ce n’est pas fini !

Compte tenu de la situation sanitaire et économique actuelle, la période d’accélération de la première promotion d’INNEST a été prolongée de six mois. Ce sera l’occasion d’ accompagner les 4 start-ups dans leur levée de fonds potentielle, afin qu’elles puissent continuer à développer des services toujours plus innovants pour la profession comptable. Mais aussi de créer d’autres événements, pour vous les faire découvrir, notamment une deuxième série de matinales ainsi que des tables rondes afin d’échanger sur les sujets d’expertise de nos start-ups. Et, dès que cela sera à nouveau possible, nous prendrons le temps de nous rencontrer “en vrai” !

Quelques chiffres-clés

39 heures de formation dispensées aux équipes des 4 start-ups

6 bêta-tests organisés / + de 100 bêta-testeurs consultés

4 matinales de présentation des solutions à la profession comptable

+ de 30 parutions dans les médias (Widobiz, Le Monde du Chiffre, Cadres et Dirigeants Magazine, Affiches Parisiennes, L’Actu Fintech, Les Pépites Tech,…)

Les retours donnés par les experts-comptables membres de la communauté de bêta-testeurs d’Innest commencent à porter leurs fruits. On voit les premières nouvelles fonctionnalités apparaître dans les solutionsEt elles sont encore nombreuses à venir ! Cela prouve que les retours de nos confrères ont un réel impact sur le développement des solutions des start-ups accompagnées par Innest, et nous confortent dans l’idée que ce programme est un moteur pour l’avenir de la profession. Je tiens d’ailleurs à remercier les bêta-testeurs qui ont pris de leur temps pour tester les solutions et ainsi aider les start-ups à les améliorer au service de notre profession. »

Jonathan Cohen, fondateur de l’accélérateur Innest.

Ces premiers six mois d’accompagnement confirment la pertinence d’Innest pour répondre au double constat à l’origine de sa création : d’un côtét, les start-ups cherchent à percer le marché des experts-comptables et peinent à obtenir des retours d’expérience des professionnels pour challenger leurs produits et valider leur business model ; et de l’autre, les cabinets d’expertise comptable, quelle que soit leur taille, ont du mal à identifier au sein de l’écosystème des start-ups de l’AccounTech les solutions les plus pertinentes pour leur activité . Grâce à Innest, nous répondons à ces deux besoins.

Laurent Benoudiz, président de l’OEC Paris Île-de-France.